Le créateur d’entreprise est-il un super-héros ?

Caractéristiques d'un profil d'entrepreneur
Dans la vraie vie, les entrepreneurs sont tous très différents, avec des profils variés ainsi que des motivations et des ambitions propres à chacun. Cependant, il existe entre l’entrepreneur / chef d’entreprise et le super-héros des similarités indéniables.

Introduction

Le stéréotype de l’entrepreneur : il ne connaît pas l’échec, gère son temps et son stress, et dispose de toutes les compétences exigées par sa position… Cependant, tous, loin de là, ne sont pas Elon Musk, Steve Jobs, Mark Zuckerberg, Jeff Bezos, ou encore Xavier Niel ou Marc Simoncini, même s’ils représentent et inspirent l’entrepreneur par excellence.

L’entrepreneur peut exercer son activité dans l’artisanat sous la forme d’un entrepreneur individuel, d’une TPE, d’une start-up ou d’une entreprise innovante.

La prise de conscience de son talent

Comme le super-héros, le porteur de projet et futur entrepreneur connaît un événement ou un élément déclencheur.

  • Découverte d’un ou plusieurs talents à développer et cultiver. Que ce soit un métier précédemment exercé, une qualité propre au créateur, une passion à transformer en projet entrepreneurial, plus le créateur aura de qualités ou de compétences à mettre au service de l’entreprise, plus celle-ci aura de chances de réussite.
  • Personne ne détient en lui-même toutes les compétences utiles à la création, à la reprise, au management et à la gestion d’une entreprise. Les compétences complémentaires sont à rechercher dans le partenariat, l’association, le recrutement et l’externalisation.
  • Il dispose d’un trait de caractère ou d’une qualité spécifique très marqués.
  • D’instinct, il souhaite être son propre patron.
  • Au fond de lui-même, l’entrepreneur sait que, pour ouvrir son entreprise, il doit changer sa vie. On ne devient pas vraiment entrepreneur, on a en partie cette envie en soi. L’esprit d’entreprendre est influencé par les expériences vécues, par l’environnement familial, par le contexte socioculturel et par l’éducation.

Découverte de superpouvoirs

Pour se donner toutes les chances de réussite en « créant sa boîte », le porteur de projet pourra mener un travail d’introspection, solliciter des feed-back ou suivre un coaching. Prendre pleinement conscience de ses qualités, de ses talents et de ses faiblesses, mais également de ses véritables clefs de motivation, c’est garantir le succès de l’entreprise.

Se fixer un objectif ambitieux

Comme le super-héros, l’entrepreneur, fort de son talent, se donne une mission.

  • Il doit apprendre à développer et maîtriser son superpouvoir.
  • Il prend des risques, mais des risques bornés et contrôlés, et se donne des garanties en protection.
  • Il prend du temps pour affiner le projet. Une entreprise exige du temps et un apprentissage continu.
  • Il doit survivre aux méandres administratifs, comme lors de l’immatriculation de l’entreprise ou son financement.
  • Il doit pouvoir accepter, à tort ou à raison, d’être seul, et d’avoir du mal à confier ses peurs, ses doutes, en toute sécurité.
  • Rien n’est inéluctable, rien n’est écrit.

Super pouvoir de mission

Être ambitieux nous pousse à nous dépasser. Pour concrétiser ses projets, l’entrepreneur doit prendre du recul. Même s’il aime le « risque », il devra définir les pertes acceptables, plus que le retour sur investissement. Il s’engagera en permanence à développer de nouvelles compétences et acquérir de nouvelles connaissances. Si s’entourer est l’une des clefs de réussite, la soif d’entreprendre est également une compétence pour devenir entrepreneur.

Se tailler son costume sur mesure

Comme le super-héros, l’entrepreneur a son costume coupé sur mesure et parfaitement ajusté.

  • Il travaille son image. Il connaît le rôle important de la réputation, et doit trouver l’image qui communiquera le mieux les valeurs de l’entreprise. Logo, couleurs et charte graphique doivent être soignés, et en lien avec l’activité et les valeurs.
  • Il accepte l’inconfort.
  • Il n’a pas peur du ridicule, mais il assume.
  • Il doit sourire, être de bonne humeur, toujours optimiste et doué d’un opportunisme commercial.

 

Super pouvoir de lisibilité

Savoir bien communiquer et être capable de construire un pitch percutant, destiné à l’ensemble de ses interlocuteurs, ses proches, ses associés, ses partenaires, ses fournisseurs et ses clients, est une qualité essentielle de l’entrepreneur. Avoir une excellente idée ne sert à rien si elle ne peut être concrétisée par l’appui des autres.
Accompagner les entrepreneurs

Partir au combat

Comme le super-héros, l’entrepreneur part chaque jour au combat.

  • Il assume la responsabilité de chacune de ses décisions.
  • Jamais de repos pour ce guerrier : le travail, c’est la vie, et vice-versa.
  • Il n’y a pas de super-héros sans adversaire à combattre.
  • En permanence, son titre est remis en jeu, il doit innover et anticiper afin d’avoir toujours une longueur d’avance.
  • Il doit se trouver des partenaires pour lutter ensemble contre les concurrents communs et conserver leur place sur le marché, telle la ligue du super-héros.

Super pouvoirs de stratégie

Le macro-environnement regroupe six dimensions majeures que sont le politique, l’économique, le sociétal, le technologique, l’environnemental et le légal, que l’entrepreneur analyse en opportunités ou menaces. S’adapter à celles-ci relève d’un enjeu majeur pour chaque entrepreneur. La résilience est l’une des qualités du dirigeant d’entreprise.

Ne jamais renoncer

Comme le super-héros, l’entrepreneur persévère face aux épreuves, aux imprévus, aux obstacles et aux défis, mais aussi aux succès.

  • Le combat n’est jamais fini, il lui faut continuellement se remettre en question.
  • Il ne peut pas fuir, mais pratique l’effectuation, c’est-à-dire avant tout adopter une attitude de pragmatisme et de bon sens.
  • Il est capable de réagir aux surprises.

Super pouvoirs d’endurance, de persévérance

Si la résilience est la capacité à résister à un choc ou à un événement, l’effectuation, quant à elle, consiste pour l’entrepreneur à penser, décider et agir dans un environnement d’incertitudes, auquel il est confronté dans son quotidien. L’effectuation est une attitude créative qu’adoptera le dirigeant pour rebondir.

Conclusion

Le créateur n’est pas un super-héros, car il s’entoure des compétences dont il a besoin pour réussir son projet entrepreneurial. L’entrepreneur est simplement un individu en adéquation avec son projet.

Que ce soit en s’associant, en embauchant ou en externalisant, l’union fait la force. Être accompagné pour créer sa boîte ou gérer sa jeune entreprise est un impératif, que ce soit au sein d’un écosystème pertinent – tels un incubateur, une pépinière ou un espace de coworking, ou dans le cadre de l’essaimage – ou que ce soit auprès de conseils experts, tels un expert-comptable, un avocat, un spécialiste de l’accompagnement des créateurs ou un coach professionnel.

Cependant, tout comme le super-héros des comics, il accepte les contraintes liées à son projet. Il est la clef de voûte de son entreprise. C’est vers lui que l’on se tourne.

Il n’en reste pas moins que derrière chaque entrepreneur se cache une femme ou un homme, avec sa sensibilité, qui doit prendre soin de lui, pour que son projet soit aligné sur ses aspirations, ses valeurs, ses motivations et sa personnalité.

La neutralité, la bienveillance et l’accompagnement d’un coach professionnel peuvent aider le dirigeant ou le futur entrepreneur à approfondir ses réflexions.

Copyright © 2021 | LE DOMAINE DES ENTREPRENEURS GROUPE, 75 Rue de Richelieu, 75002 Paris

Mentions légales et CGU | Charte de respect de la vie privée / RGPD